• 0
    Votre panier est vide

Van Gogh et son amour pour Sien

Van Gogh et son amour pour Sien

13/12/2019

Vincent Van Gogh est connu pour avoir eu une existence mouvementée, tout comme son histoire avec le modèle italien Agostina Segatori. Son amour pour une femme nommée Sien et son malheur amoureux sont moins bien connus.

Tout au long de sa vie, l'artiste a dû lutter avec la solitude qui l'a toujours accompagné et ses amours se sont révélées impossibles, à commencer par la fille de 20 ans de l'hôtesse qui l'a accueilli à Londres, en passant par la cour, pour le moins tenace, à sa cousine veuve et jusqu’à ses relations avec des modèles et prostituées. Mais l'artiste flamand était surtout obsédé par Sien ou Cien, à l'état civil, Clasina Hoornik.

Qui était Sien

Sien était une femme au visage marqué par la variole, très maigre à cause de la faim et même enceinte lorsque l'artiste l'a rencontrée. De plus, elle avait aussi une autre petite fille qui vivait avec elle, dans la rue, même lorsqu'elle était prostituée. Le peintre s'est toujours soucié des nécessiteux et il a donc décidé de l'emmener avec lui. Ils entamaient alors une relation et entre une séance et la suivante où la femme posait pour le peintre, l'artiste flamand s'occupait aussi du nouveau-né.

Les nombreux dessins que le peintre a réalisés et les nombreux écrits dans lesquels Van Gogh parle de la femme témoignent de la relation qui existait entre les deux.

Cependant, cette relation n'a pas été bien perçue par sa famille. Surtout après que le peintre eut contracté la gonorrhée de sa bien-aimée et il fut hospitalisé, la famille de l'artiste s'opposa catégoriquement à cette relation, même si le peintre avait l'intention d'épouser la femme. À l'époque, Van Gogh ne gagnait rien, donc épouser sa bien-aimée était une entreprise encore plus difficile.

Peu de temps après ces événements, la femme a commencé à boire et aussi à vendre son corps, des attitudes qui ont aggravé la situation et qui en 1883 ont conduit à la rupture définitive entre les deux.

Malheureusement, en 1904, la femme s'est suicidée en se jetant dans l'Escaut.

Les autres femmes de Vincent

Pour Vincent, ce n'est pas la seule histoire tourmentée et mal terminée. Il était obsédé par la très jeune fille de sa bailleresse pendant qu'il était à Londres. La petite fille aux yeux bleus et aux cheveux blonds a fait tourner la tête au peintre et lorsqu'il a été éloigné par la mère, l'artiste tomba en dépression pendant longtemps. Comme dans beaucoup d'autres cas où le peintre avait perdu le désir de peindre et de vivre, cette fois aussi sa famille s'est occupée de lui.

Mélancolique, souvent déprimé et nécessitant de soins médicaux, Vincent Van Gogh a presque toujours mené sa vie seul. Ses préférences concernant les femmes, son attirance pour les femmes vulnérables, les prostituées et les femmes en difficulté n'ont certainement pas aidé la vie sentimentale du peintre, ainsi que la situation économique précaire qui l'obligeait souvent à compter sur ses proches, qui ne lui laissaient pas de grands espaces.

Article par: Aurora Caraman