• 0
    Votre panier est vide

Paul Signac: l'un des fondateurs du pointillisme et du divisionnisme

Paul Signac: l'un des fondateurs du pointillisme et du divisionnisme

02/05/2019

Né à Paris le 11 novembre 1863, Paul Signac est un peintre français qui a découvert sa vocation pour la peinture en participant à une exposition de Claude Monet.

Malgré des études d'architecture, il décide de quitter cette discipline et se rapproche de plus en plus du monde de l'art, commençant à fréquenter un atelier situé à Montmartre. Il participe à des expositions, il étudie les nombreuses œuvres des impressionnistes et, entre-temps, il commence à peindre les vues d'Asnières-sur-Seine, un lieu où il a un bateau en dépôt et où réside sa famille.

Par la suite, il commence à peindre les vues de Montmartre et se consacre à l'étude du nu, tandis que sa peinture est influencée par le style de Monet, en fait il peint avec le style typique des touches séparées et particulièrement colorées.

La première exposition de Paul Signac a lieu en 1884 au Salon des Artistes Indépendants, où sont exposées de nombreuses œuvres de plus de 400 artistes qui ont été refusées par le Salon Officiel où les œuvres considérées comme innovantes ne sont pas acceptées. C'est là que Signac rencontre Georges Seurat, un artiste qui, avec Paul Signac, initie un nouveau mouvement: le pointillisme et le divisionnisme.

Appartenant au courant appelé néo-impressionnisme, le pointillisme et le divisionnisme sont des techniques picturales qui consistent à placer sur la toile de très petites touches de couleur pure et les différentes couleurs ne sont pas mélangées sur la palette, mais c'est précisément l'œil de l'observateur qui crée le mélange des couleurs. Pour obtenir les effets désirés, les exposants de cette technique ont étudié en profondeur le Cercle chromatique de Chevreul, ce qui a permis aux artistes de choisir et de juxtaposer les couleurs de la manière la plus appropriée, offrant ainsi au spectateur placé à une certaine distance la possibilité de saisir chaque nuance et détail de l'œuvre.

Passionné de bateaux, après avoir été élu président du Salon des Artistes Indépendants, il devient aussi le peintre officiel de la Marine Nationale Française et l'une des entreprises les plus importantes reste son désir de peindre tous les ports de France, en fait entre 1929 et 1931 Paul Signac a beaucoup voyagé, avant de réussir à réaliser son projet bien aimé.

Après avoir exposé partout dans le monde, y compris à New York, et après avoir réalisé de nombreux projets, Paul Signac meurt à Paris le 15 août 1935, à l'âge de 72 ans.

Grâce à son engagement constant et à sa vision totalement novatrice pour l'époque, nous pouvons aujourd'hui admirer ses nombreuses œuvres colorées, uniques en leur genre et qui ont inspiré de nombreux artistes, dont certains très célèbres, tels que Matisse, qui est même allé le voir en 1904, à Saint Tropez.

Enfin, une curiosité à l'égard de Paul Signac est représentée par le fait qu'en voyageant, l'artiste a souvent remplacé la peinture à l'huile par l'aquarelle, une technique qui lui a permis de saisir toutes les nuances du paysage à peindre et de terminer rapidement chaque œuvre.

Article par: Aurora Caraman