Créez votre propre photo - Legendarte
  • 0
    Votre panier est vide

Paul Klee et ses idées sur la couleur

Paul Klee et ses idées sur la couleur

15/11/2019

Paul Klee, né à Münchenbuchsee le 18 décembre 1879, était un peintre suisse venant d’une famille composée de son père, musicien d'origine allemande, et de sa mère, chanteuse suisse.

En plus de la peinture, Paul Klee s'intéressait également à la poésie et à la musique, mais c'était dans la peinture qu'il se distinguait, devenant l'un des principaux représentants de l'Abstractionnisme du XXe siècle.

Toujours à la recherche de la perfection, dédié à l'introspection continue et au soin du moindre détail, Klee croyait que le véritable artiste atteignait son apogée lorsque la palette et le pinceau parvenaient à exprimer des humeurs, des sentiments et des sensations diverses.

Klee prétendait qu'il était possédé par la couleur, qu'il n'avait pas besoin de la saisir car ils ne faisaient qu'un et pour cela il se considérait comme un vrai peintre. Cette prise de conscience a été réalisée par Paul Klee lors de son voyage en Tunisie en 1914, en compagnie de ses chers amis Louis Moilliet et August Macke, où il a visité Hammamet, Kairouan et Carthage. La découverte de ces lieux, les tons vifs et lumineux et la variété chromatique des lieux découverts dans cette partie de l'Afrique ont conduit le peintre à découvrir un répertoire de signes graphiques complètement différent.

Après avoir créé avec Franz Marc et Auguste Macke le groupe artistique Der Blaue Reiter, un groupe destiné à durer très peu en raison du déclenchement de la Première Guerre mondiale et des événements catastrophiques qui ont suivi, ainsi qu'après la perte de son ami Franz, Paul Klee a commencé paradoxalement à vivre l'une des périodes les plus fertiles de sa vie artistique.

Après son installation à Weimar en 1920, Paul Klee commença à se consacrer à l'enseignement et à enseigner la théorie de la forme et de la couleur. Toujours curieux et désireux de se comprendre, de se connaître lui-même et la réalité qui l'entourait, Klee développa un style qu’il transmettait sur chaque toile. Pour l'artiste, la figure humaine jouait un rôle très important, mais elle était toujours filtrée à travers son monde intérieur et il affirmait que “l'art ne se concentre pas sur la reproduction de ce qui est visible, mais parvient à rendre visible ce qui ne l'est pas toujours“.

En 1930, après avoir enseigné à l'école du Bauhaus, le peintre commença à enseigner à l'Académie de Düsseldorf, mais son expérience dans cette académie était destinée à durer très peu de temps, car les nazis considéraient son art dégénéré et de nombreuses œuvres de l'artiste furent confisquées.

Plus tard, souffrant de sclérodermie, une maladie qui ne lui donnait aucun répit et qui s'aggravait, Paul Klee commença à changer son style de peinture, se concentrant sur des coups de pinceau plus sombres et sur des arrière-plans progressivement devenus monochromes.

Il était amoureux des couleurs, des nuances vives, des sensations qu'il ressentait partout et toujours curieux, Paul Klee a toujours voyagé et raconté ses expériences à Lily Stumpf, sa fiancée secrète qu'il avait épousée en 1906 et par ses écrits, ses notes et ses histoires, ainsi que par ses œuvres, cet artiste influença fortement l'art du XXe siècle.

Article par: Aurora Caraman