Créez votre propre photo - Legendarte
  • 0
    Votre panier est vide

Le Bassin aux nymphéas, harmonie verte par Claude Monet

Le Bassin aux nymphéas, harmonie verte par Claude Monet

13/06/2019

Parmi toutes les œuvres créées par Claude Monet «L'étang aux nymphéas, harmonie verte» est une des magnifiques peintures réalisées par ce peintre impressionniste. L'œuvre a été créée en 1899, ses dimensions sont de 89,5 x 100 et elle est actuellement conservée au musée d'Orsay à Paris, mais en fait ce tableau est disponible en différentes versions.

Analyse du tableau «Le Bassin aux nymphéas, harmonie verte»

Le tableau appartient à la série "Les Nymphéas de Monet" et comme d'autres œuvres qui ont le même sujet,, elle a été créé pendant le long séjour du peintre au Jeu de Paume.

Comme on le sait, pendant une quarantaine d'années, le peintre a passé beaucoup de temps dans son jardin à Giverny, un lieu magique construit dans le style japonais, qui abritait de nombreuses plantes exotiques et qui a inspiré Claude Monet dans sa recherche permanente d'harmonie entre les couleurs, d'étude de la lumière et d'amélioration de la technique de peinture en général.

Dans le tableau "L'étang aux nymphéas, harmonie verte" on peut voir des arbres dans le jardin du peintre et surtout le sol stagnant qui abritait les nénuphars, étang qui était traversé grâce au pont en bois que Monet avait fait construire.

Une fois de plus, Claude Monet nous offre une harmonie de couleurs, une œuvre où des coups de pinceau irréguliers créent des taches de couleur qui donnent vie à un paysage reposant et, dans ce cas, le vert prédomine dans toutes ses nuances. Les nuances de vert sont visibles dans toutes les parties du tableau, mais c'est l'étang aux nénuphars qui est le véritable protagoniste, entouré de plantes de toutes sortes: saules, glaïeuls, capucines et bien d'autres espèces que l'on peut voir grâce aux "taches" jaunes, bleues et rouges qui donnent la perfection au tableau.

Au Japon, il y a un petit lac appelé "L'étang de Monet"

Les peintures célèbres inspirent souvent les architectes, les décorateurs d'intérieur et d’autres figures professionnelles, tout comme la nature elle-même semble parfois s'inspirer des œuvres du passé et cette affirmation est confirmée au Japon, près de la ville de Seki (préfectures de Gifu), où se trouve un étang surnommé "L'étang de Monet". Il s'agit d'un étang très clair alimenté par des ruisseaux de montagne présents dans cette région qui abrite différentes variétés de lys colorés et de nénuphars d'eau. L'image que beaucoup de touristes se retrouvent devant eux est paradisiaque, car elle ressemble à un lieu enchanté inspiré des nénuphars de Monet.

Ce petit lac fait partie du sanctuaire de Nemichi, l'un des nombreux sanctuaires shintoïstes disséminés dans tout le Japon; il est composé par des bâtiments en bois dédiés à la sanctification des nombreux dieux de l'ancienne religion japonaise.

Il y a environ 250 peintures de Monet dédiées aux nymphéas

«Le bassin aux nymphéas, harmonie verte» n'est pas vraiment une image unique, mais Claude Monet a créé les différentes variantes, se concentrant chaque fois sur une certaine nuance de couleur qui domine la toile. Avec les différentes peintures appelées "Nymphéas", «L'étang des Nymphéas» sous toutes ses formes et couleurs fait partie de la série des Nymphéas et un grand nombre d'œuvres appartenant à cette série sont conservées dans les plus importants musées du monde: Metropolitan Museum of Art à New York, Musée des Beaux-Arts à Boston, National Gallery à Londres, Musée de l'Orangerie à Paris, Galerie Nationale d'Art Moderne à Rome, etc.

Article par: Aurora Caraman