• 0
    Votre panier est vide

Lady Godiva par John Collier

Lady Godiva par John Collier

22/02/2019

Lady Godiva est une œuvre de John Collier datant de 1898, peinte à l'huile et liée à la période préraphaélite.

Nous sommes devant un sujet féminin récurrent dans l'art: Lady Godiva fait partie d'une légende anglaise qui voyait cette noble femme comme la protagoniste qui demandait à son mari de réduire les impôts à la population; il répondait qu'il ne le ferait que si elle défilait nue dans la ville; elle l’a fait, même si peu avant son apparition en public une affiche sortait qui invitait la population à rester fermée dans la maison le jour du spectacle.

À mon avis, Lady Godiva n'est pas traitée dans cette œuvre comme à l’époque de la création de cette légende: en effet, la Dame n'a pas une attitude solennelle, mais plus délicate et composée, en effet, sur le plan technique, les contours du corps sont flous et fragilisent la protagoniste de la scène; c'est pourquoi nous voyons, plus qu'une revanche solennelle de la femme dans cette période, une sorte de conscience de l'auteur et de la même dame qui réalise que pour s'affirmer, une femme devait se moquer d'elle-même devant les gens du peuple, pour obtenir que sa position soit prise au sérieux.

On trouve toujours des couleurs délicates qui vont du rouge, à l'or, au vert et au bleu, ce dernier enfin dédié à la maison peinte qui apparaît à droite, presque surréaliste grâce à la transparence. L'application délicate des couleurs et la transparence de certains objets en arrière-plan (due à l'utilisation parfaite des couleurs à l'huile) nous transportent dans une sorte d'atmosphère de conte de fées qui donne un grand effet à cette œuvre.

Enfin, je trouve fantastique que, malgré la position de la femme au dos courbé et au visage courbé et triste (comme si elle allait à la potence), on ne pense pas à une fille moquée et vaincue, mais plutôt à une femme au courage immense qui décide se rendre à son mari pour que les gens de son peuple puissent continuer à survivre.

Article par Lorenzo Veronese - Liceo Artistico Giordano Bruno (Albenga) dans le cadre du programme Alternance école-travail. Coordinatrice du projet: prof. Simona Antonietta Damonte