• 0
    Votre panier est vide

Henri de Toulouse-Lautrec: un artiste rebelle et incompris

Henri de Toulouse-Lautrec: un artiste rebelle et incompris

02/10/2020

Né le 24 novembre 1864 à Albi, en France, Henri de Toulouse-Lautrec était un peintre et lithographe célèbre. D'origine aristocratique, Henri était un représentant de la Belle Époque parisienne. Bien qu'il ait souffert d'une maladie osseuse qui avait bloqué la croissance naturelle de ses membres inférieurs et qu'il n'ait pas vécu jusqu'à un âge avancé, cet artiste extraordinaire a produit de nombreux chefs-d'œuvre: environ 737 peintures, 275 aquarelles, 369 lithographies et même 5000 dessins.

Les sujets choisis par l'artiste appartenaient à différentes classes sociales: artistes, nobles, sportifs, écrivains, personnel de santé et même des personnalités de Montmartre. En fait, plusieurs de ses œuvres montrent des prostituées, figures considérées comme des modèles idéaux par l'artiste car il les croyait les plus spontanées dans les mouvements.

Sa vie d'illustrateur a également été très remplie et de nombreuses affiches signées par Toulouse-Lautrec sont devenues célèbres.

Ironique, rebelle, capable de dépeindre dans ses œuvres des scènes de la vie quotidienne des pauvres et des riches, mélancolique et méchant, Henri de Toulouse-Lautrec est l'artiste classique que l'on peut définir comme complexe. 

Si ce peintre et lithographe est parvenu à être si polyvalent qu'il semblait toujours à l'aise aussi bien dans les salons nobles que dans les bordels, et s'il était réputé pour son ouverture d'esprit, sa vie entière a également été marquée par de nombreux moments désagréables. Apparemment, le peintre était très accablé par le fait que ses parents ne le considéraient pas comme un véritable artiste mais juste comme un garçon rebelle comme beaucoup d'autres de cette époque. De plus, beaucoup de ses collègues artistes ont souvent déprécié le talent et le travail d'Henri, tandis que sa vie amoureuse était marquée par des moments plus douloureux qu'heureux. 

Dans une de ces périodes particulièrement douloureuses, Henri, lassé de la critique, a décidé de faire quelque chose que personne n'avait osé faire auparavant: se faire photographier en train de déféquer en public, en signe de protestation et en réponse à ceux qui le rabaissent en tant qu'homme et en tant qu'artiste. C'était un geste inconcevable à l'époque, mais Henri, avec son esprit rebelle et la complicité de son cher ami photographe Maurice Joyant, a décidé d'envoyer un message provocateur à tous ceux qui le déshonoraient. Ils se sont donc rendus tous les deux à la plage et c'est là que le photographe a pris les premiers clichés de l'histoire où un artiste a commis un geste aussi grotesque.

Nous parlons d'une période très sombre pour l'artiste, une phase qui a marqué sa vie, dans laquelle, en plus des problèmes qu'il a rencontrés à cause de sa maladie osseuse, il a dû faire face à l'inconfort causé par les maladies vénériennes et l'alcoolisme. Même sur le plan économique, les choses n'allaient pas mieux. En fait, Henri a dû plus tard quitter sa maison pour retourner chez ses parents. Dans la maison de son père, il n'était pas apprécié en tant qu'artiste et un oncle a même brûlé plusieurs toiles parce qu'elles étaient considérées comme vulgaires.

Le déclin se poursuit et un an après la cascade de plage, Henri de Toulouse-Lautrec est hospitalisé dans un asile où il restera trois ans, jusqu'à sa mort en 1901.

Article par: Aurora Caraman.