• 0
    Votre panier est vide

Frida Kahlo: quand la souffrance devient art

Frida Kahlo: quand la souffrance devient art

28/01/2019

Depuis l'âge de six ans, Frida Kahlo souffre sur sa propre peau des problèmes de santé qui l'auraient accompagnée tout au long de sa vie, mais qui n'ont pas empêché cette femme d'atteindre son indépendance et son succès.

Née au Mexique en 1907, Frida Kahlo souffrait de spina bifida, confondue à l'époque avec la polio et les douleurs physiques qu'elle ressentait étaient atroces, surtout pour une fillette de six ans, mais en même temps, c'est peut-être la maladie qui a rendu l'artiste forte et passionnée, comme en témoignent sa vie et ses œuvres qui reflètent un très fort tempérament.

Après ses études secondaires, Frida veut devenir médecin et elle est admise au plus important Institut supérieur mexicain, où elle commence à se rapprocher de la politique, en soutenant les idées nationalistes-socialistes.

Pendant ses études, Frida Kahlo a été victime d'intimidation de la part de ses compagnons, mais elle n'a jamais abandonné, pas même lorsque le 17 septembre 1925, le bus dans lequel elle voyageait a été impliqué dans un terrible accident qui allait changer la vie de Frida à jamais.

La colonne vertébrale brisée en trois points, le bassin fracturé, les côtes cassées et une main courante qui pénètre par l'abdomen puis sort du vagin avec une infertilité permanente sont parmi les conséquences les plus graves que la femme a subies à seulement 18 ans, mais malgré avoir subi 32 opérations chirurgicales et avoir été hospitalisée pendant trois mois, Frida essaie de réagir.

De retour chez lui, l'artiste doit rester immobile pendant plus de 9 mois, car elle doit porter des bustes pour remédier aux fractures des vertèbres lombaires et c'est à cette époque que Khalo commence à peindre. Un miroir placé au plafond, un trépied et quelques couleurs à l'huile étaient ses compagnons de chambre et c'est à ces moments-là qu'elle commence à faire des portraits d'elle-même.

Après avoir enlevé le plâtre, Frida recommence à marcher et même si les douleurs atroces l'accompagneront pour le reste de sa vie, elle réagit encore une fois et essaie de mener une vie normale, dans la mesure du possible.

En 1928, elle s'inscrit au Parti communiste, fréquente ses amis universitaires et participe activement à la vie politique. En même temps, Frida Kahlo connait celui qui allait devenir son mari, le peintre Diego Riviera, mais sa vie amoureuse n'était pas mieux que son état de santé.

Les trahisons continuelles de son mari (même avec sa sœur) ont conduit à la séparation, précisément en 1939, lorsque les deux époux vivaient déjà aux Etats-Unis depuis quelques années, après avoir été contraints de quitter le Mexique, le Parti communiste mexicain étant devenu illégal.

Après un an Riviera, repentant de son comportement demande à Frida de l'épouser à nouveau et la femme accepte. Ils retournent vivre au Mexique et la femme y retombe malade. La douleur dans son dos l'a forcée à porter un buste d'acier et ce fait a conduit l'artiste à peindre un de ses tableaux les plus célèbres "La colonne cassée".

Malheureusement pour la femme, il n'y a pas de répit et son état de santé se détériore au fil des ans et même sa jambe droite est amputée; à l'âge de 47 ans, Frida Kahlo meurt d'une embolie pulmonaire.

En pratique, bien que cruelle, la vie de Frida Kahlo a été très intense et elle a transformé sa souffrance en art, en chefs-d'œuvre uniques.

Article par: Aurora Caraman