• 0
    Votre panier est vide

Amedeo Modigliani et Jeanne Hébuterne: une histoire d'amour maudite

Amedeo Modigliani et Jeanne Hébuterne: une histoire d'amour maudite

04/09/2019

Né en 1884 à Livourne, Amedeo Modigliani décide à l'âge de 21 ans de quitter son pays pour s'installer dans le Paris bohème. Dans la capitale française, le peintre fantaisiste fréquente ses collègues les plus importants de l'époque: Picasso, Renoir, Gauguin, Utrillo, Gertrude Stein, etc. C'est là qu'Amedeo devient l'artiste extravagant, qui portait toujours un foulard en soie au lieu d'une cravate et qui prend ici le nom de Modì, qui n'est rien de plus qu'un petit jeu de mots à partir du son nom de famille et rappelant aussi l'expression "peintre maudit".

Le début de la relation avec Jeanne Hébuterne

C'est également à Paris qu'il rencontre Jeanne Hébuterne, une fille qui appartient bien à la riche Paris; Jeanne a deux yeux bleus légèrement croisés et une chevelure brune qui forme une touffe devant et qui lui a valu le surnom de "Noix de coco". Bientôt les deux commencent une relation, mais les parents de Jeanne s'opposent catégoriquement à cette relation et la fille est "forcée" de quitter la maison de ses parents pour commencer à vivre avec l'artiste téméraire.

Malheureusement, l'histoire d'amour entre Amedeo Modigliani et Jeanne n'est pas seulement faite de passion et d'amour, mais aussi de trahisons de la part de l'artiste, d'impatience d'Amedeo qui ne supporte pas de ne pas réussir vendre même une toile et qui évacue ces peines dans l'alcool et la dissolution.

Malgré la misère d'Amedeo Modigliani et ses trahisons continuelles, la jeune fille ne cesse jamais de soutenir son bien-aimé et lui reste dévouée, même lorsqu'elle fait face à une grossesse difficile pour donner naissance à leur fille. Pendant ce temps, les parents de Jeanne continuent de s'opposer à la relation entre sa fille et le peintre toscan, refusant de les aider même après la naissance de la petite-fille. Les arriérés de loyer augmentent, le froid et la faim sont de plus en plus lourds à supporter, mais Jeanne ne cesse de croire en son histoire d'amour.

La maladie et la mort des deux amants

Les années qui suivent sont toujours dures, mais même s'ils vivent dans la misère, les deux ne s'éloignent pas et de nombreuses toiles dans lesquelles Jeanne est représentée par Amedeo Modigliani montrent le lien qui existe entre les deux. Malheureusement, très vite, les conditions de vie précaires dans lesquelles ils vivent se font sentir non seulement psychologiquement mais aussi physiquement. La tuberculose frappe le peintre connu pour sa vie insouciante faite de drogue, de sexe et d'alcool, et cette maladie se manifeste au moment même où Amedeo commence à vendre son œuvre et parvient à améliorer les conditions de vie de sa famille.

Il a même l'intention d'épouser sa Jeanne et de commencer une nouvelle vie, mais une méningite tuberculeuse l'envoie d'abord dans le coma et ensuite à la mort. L'artiste meurt dans l'Hôpital de la Charité dans les bras de sa Jeanne le 24 janvier 1920, après des heures d'agonie. La femme, enceinte de neuf mois, est accompagnée chez ses parents, mais sa dévotion est telle qu'elle la pousse au suicide. En fait, le lendemain des funérailles d'Amedeo Modigliani, la femme se jette du cinquième étage.

Article par: Aurora Caraman