Créez votre propre photo - Legendarte
  • 0
    Votre panier est vide

1878 - l'année de l'arrivée de l'impressionnisme français en Italie

1878 - l'année de l'arrivée de l'impressionnisme français en Italie

27/03/2020

Alors qu'en France les impressionnistes étaient déjà actifs depuis quelques années et que leur renommée se répandait, en Italie, ce courant artistique était encore presque totalement inconnu. Jusqu'en 1878, date à laquelle la Promotrice Fiorentina, une société créée en 1843 pour promouvoir et soutenir les artistes et faire connaître leur art, a présenté aussi deux œuvres impressionnistes dans une exposition. 

Jusqu'alors, en Italie, ce style était inconnu même par les critiques d'art, mais Diego Martelli, théoricien des Macchiaioli, collectionneur et critique d'art qui avait vécu un certain temps à Paris, décida d'inclure dans l'exposition tenue à Florence en 1878 également des œuvres autres que les habituelles, des peintures réalisées par Camille Pissarro. 

Pendant son séjour à Paris, Diego Martelli fréquentait les lieux de rencontre des impressionnistes et il s'est lié d'amitié avec Camille Pissarro, un lien basé sur l'estime mutuelle et sur l'admiration du critique envers les œuvres créées par Pissarro.

De plus, le désir de Martelli d'apporter les toiles de Pissarro en Italie est également dû à deux autres raisons: la situation financière difficile de l'artiste français et la similitude entre les œuvres impressionnistes et celles des Macchiaioli. Ainsi, le critique a convaincu Camille Pissarro de lui vendre deux tableaux et de les envoyer à Florence. Il s'agit de deux petits tableaux: "La taille de la haie" et " Paysage - L'approche de l'orage".

Les tableaux sont arrivés à temps pour être exposés à l'exposition de Florence, mais les œuvres de Pissarro n'ont pas été perçues comme l'espérait Diego Martelli. Les critiques et les peintres florentins ont non seulement donné des jugements négatifs aux tableaux, mais ils ont été indignés par ce qu'ils ont vu et ils ont fortement dédaigné l'œuvre de Pissarro. 

En substance, les artistes Macchiaioli considéraient les œuvres impressionnistes comme dépassées, banales et décidément loin derrière leur technique, malgré le fait qu'il y avait des similitudes clairement visibles entre les deux styles.

Même si les différents représentants des Macchiaioli avaient sévèrement critiqué les peintures de Pissarro, Diego Martelli, après avoir grondé amèrement plusieurs artistes qui s'étaient exprimés de manière négative sur les œuvres de Pissarro, a organisé deux conférences à Livourne où il a présenté et fait connaître le courant artistique des impressionnistes. 

Le critique a tenu ses conférences dans les locaux du Cercle philologique de Livourne, où, également grâce à un court essai, il s'est adressé au public avec l'intention de faire connaître à la fois Camille Pissarro et Degas, Manet et d'autres impressionnistes qui devenaient de plus en plus populaires en France. Au cours de ces conférences, Martelli a expliqué aux personnes présentes que l'impressionnisme ne représentait pas seulement une révolution de la pensée, mais aussi une véritable révolution physiologique dans l'œil humain, une théorie totalement nouvelle qui, sans aucun doute, était aussi la première reconnaissance officielle de l'impressionnisme en Italie. En effet, suite à la précieuse contribution de Diego Martelli, le public et la critique ont adopté une attitude totalement différente vis-à-vis de l'impressionnisme, accueillant les œuvres et les artistes appartenant à ce courant artistique avec plus d'ouverture et d'enthousiasme.

Article par: Aurora Caraman