• 0
    Votre panier est vide

"La jeune fille à la perle" par Vermeer, un tableau initialement sous-estimé

"La jeune fille à la perle" par Vermeer, un tableau initialement sous-estimé

07/09/2020

Aujourd'hui comme hier, en matière d'art, il y a souvent confusion sur les œuvres et le concept de "art de qualité" reste l'un des plus discutés. Bien que les canons classiques aient été renversés par des artistes comme Picasso, la valeur de nombreux artistes contemporains n'est jamais reconnue et cela s'est souvent produit dans le passé. Il suffit de voir les malheurs (sur le plan artistique) qui ont souvent accompagné les impressionnistes, les expressionnistes ou avant cela les naturalistes. Un exemple est celui de Jan Vermeer, un naturaliste néerlandais du 17ème siècle qui est aujourd'hui célèbre dans le monde entier, mais qui est resté largement inconnu tout au long de sa vie et au-delà.

Jan Vermeer, un artiste qui est resté dans l'ombre jusqu'en 1800

Malgré son talent inné, Jan Vermeer est resté inconnu de son vivant et ce n'est qu'au XIXe siècle que le critique d'art français Thoré-Bürger a pu faire apprécier les œuvres du peintre néerlandais.

En substance, il a fallu deux siècles pour reconnaître la valeur réelle d'œuvres telles que "La fille au turban" (également connue sous le nom de "La jeune fille à la perle") ou "Vue de Delft". Cependant, il semble que la faute ne revient pas seulement aux critiques, mais aussi à Vermeer, qui a laissé la famille endettée et avec une trentaine de petits tableaux à sa mort. En ce qui concerne les tableaux vendus du vivant de l'artiste, on ne sait rien ou presque et même le célèbre tableau "La fille au turban" n'a été connu qu'à la fin du XIXe siècle. Par conséquent, il est possible que l'artiste ait vendu plusieurs tableaux, mais qu'ils aient été attribués à d'autres artistes.

"La fille au turban", un tableau également connu sous le nom de "Mona Lisa néerlandaise"

Le réalisme du sujet, la grande attention portée aux détails, la représentation vivante de la lumière, les reflets parfaits dans les yeux et d'autres zones du visage et la pose naturelle de la jeune fille sont des caractéristiques qui permettent au spectateur de saisir la beauté exceptionnelle de ce tableau, également connu sous le nom de "Mona Lisa néerlandaise".

"La jeune fille à la perle", un tableau acheté pour deux florins

En 1881, lorsque ce tableau de Vermeer a été mis aux enchères pour la première fois, les participants n'avaient manifestement aucune idée de la valeur du tableau. En fait, la vente aux enchères a été fermée à la hâte et le tableau a été vendu pour seulement deux florins à Arnoldus Andries des Tombe, un acheteur conseillé par l'historien Victor de Stuers, qui, au cours de sa vie, a toujours essayé d'empêcher que les tableaux de Jan Vermeer ne soient achetés par des étrangers. 

Arnoldus Andries des Tombe n'avait pas d'héritiers et à sa mort en 1902, il décida de laisser sa collection de peintures au musée Mauritshuis de La Haye. Le tableau "La fille au turban" est toujours conservé dans ce musée au deuxième étage, où se trouve également un autre tableau du même peintre: "Vue de Delft". 

Réalisé entre 1665 et 1666 environ, le tableau "La fille au turban" est une peinture à l'huile sur toile de petites dimensions (44,5 x 39 cm) qui est désormais appréciée par le monde entier.

Article par: Aurora Caraman